Humanov·is et la coconstruction

Au sein des organismes, dans les milieux de collaboration ou de coopération, on est confronté à des enjeux de plus en plus complexes et il est facile de constater que les modèles traditionnels pour les aborder s’essoufflent ou présentent des limites importantes.

La recherche d’impact a favorisé l’émergence d’approches nouvelles et plus inclusives qui deviennent de véritables leviers d’innovation. Parmi eux, la coconstruction.

Notre définition de la coconstruction

La coconstruction peut se définir comme un processus formalisé, un environnement (physique ou virtuel) impliquant deux ou plusieurs parties et qui a pour but de s’accorder sur les composantes d’une réalité, répondre à un besoin peu ou mal desservi ou atteindre un objectif. Elle est aussi l’aboutissement de ce processus.

La coconstruction a pour particularité qu’elle suppose une dynamique à la fois évolutive et itérative dans les interactions entre les différentes parties impliquées, de même que le respect de protocoles ayant fait consensus afin d’assurer la qualité des résultats. C’est aussi un contrat qui lie entre elles les parties prenantes dans la mesure où la diversité des perspectives et le traitement équitable de l’apport de chacun sont indispensables au succès d’une telle démarche.

La coconstruction s’apparente donc beaucoup à la cocréation dans sa posture, son déroulement et dans sa manière de mobiliser ressources et connaissances. Toutefois, lorsque certains secteurs sont amenés à construire sur l’existant, comme des résultats de recherche ou les acquis des parties prenantes, plutôt qu’à créer avec celles-ci, le terme coconstruction se révèle plus représentatif.

Chez Humanov·is, par exemple, le soutien à l’innovation sociale (nos projets) passe par la coconstruction. Humanov·is joue d’abord un rôle de rassembleur (intermédiation, connexion de parties prenantes et de réseaux), puis de traducteur aidant à l’interprétation du langage lié à la réalité des uns et des autres. Sur le plan de la mise en œuvre des activités de coconstruction, notre organisme agit comme un facilitateur, un vecteur de maillage (préparation et animation d’activités ou de processus collaboratifs) et un accompagnateur qui assure le suivi et le soutien en vue des livrables attendus et de l’appropriation.

Ainsi, la coconstruction comme outil de transfert et de mobilisation de connaissances, favorise les interactions et la collaboration, aide à maximiser l’impact de projets complexes et intersectoriels et contribue à générer des solutions positives et durables.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on print
Item ajouté au panier
0 items - 0.00 $